Une division héritée de l’Histoire

image_pdfimage_print

 

La succession de propriétaires dans les deux parties du Monument, depuis la Révolution française

La succession de propriétaires dans les deux parties du Monument, depuis la Révolution française

A la Révolution française, les possessions de l’Église sont déclarées biens nationaux, par le décret du 2 novembre 1789. Ceux-ci sont vendus pour résoudre la crise financière qui a causé la Révolution. Le domaine de la Couronne subit  le même sort. Cette confiscation des biens immobiliers appartenant à l’Église permet de rembourser les emprunts contractés par l’État. L’abbaye de Lagrasse n’échappe donc pas à la règle. Les derniers religieux sont expulsés le 29 août 1792, contre la volonté des villageois, et les scellés sont posés sur les bâtiments.

L’abbaye est désormais propriété de la Nation. Vidée de ses richesses et partiellement vandalisée, elle est  vendue aux enchères…en deux lots, procédé alors ordinaire pour des monuments d’une telle ampleur. Contrairement à d’autres biens « réunifiés » depuis, cette division subsiste encore à Lagrasse, comme en témoignent les deux entrées du Monument.

La partie la plus ancienne, essentiellement médiévale, est aujourd’hui la propriété du Département de l’Aude.

Elle est ouverte à la visite de mi-janvier à mi-décembre et accueille régulièrement des manifestations culturelles, concerts, expositions…