Se documenter

image_pdfimage_print

Documents téléchargeables

Plan-guide pour la visite de l’abbaye et du village :

Bibliographie

  • Bousquet (Bénédicte) : L’abbaye de Lagrasse, entre Renaissance et réforme mauriste (1501-1792). Chez l’auteur, 2014.
  • Archives départementales de l’Aude : L’abbaye de Lagrasse, art, archéologie et histoire. Actes des journées d’études des 14 et 15 septembre 2012. Conseil général de l’Aude, 2013.
  • Blanc (Jean), Loppe (Frédéric), Sarret (Françoise) : L’abbaye de Lagrasse. Guide du visiteur. Association des Sites du Pays Cathare, Centre d’Archéologie Médiévale du Languedoc, Conseil général de l’Aude, Carcassonne, 2008.
  • Bareil (Eugène) : Lagrasse, 12 siècles d’Histoire. Villelongue d’Aude, 2005 (réed.)
  • Loppe (Frédéric) : L’abbaye de Lagrasse et ses possessions (Aude) : quelques exemples de mise en défense dans la seconde moitié du XIVè siècle. Archéologie médiévale, t33, 2003, pp. 139-194.
  • Durliat (Marcel) : La chapelle de l’abbé Auger à Lagrasse. Fédération historique du Languedoc Méditerranéen et du Roussillon, Etudes Médiévales Languedociennes, Montpellier, 1974, pp. 127-135.
  • Durliat (Marcel) : L’église paroissiale de Lagrasse. Congrès archéologique des pays d’Aude. Paris, 1973, pp. 130-133
  • Tollon (Bruno) : L’abbaye de Lagrasse aux XVIIè et XVIIIè siècles. Congrès archéologique des Pays d’Aude. Paris, 1973, pp 123-129.
 l_abbaye_de_lagrasse_benedicte_bousquet

A découvrir

La thèse de Bénédicte Bousquet

Premier du Prix des arts et des sciences Joseph Poux

L’abbaye de Lagrasse : entre Renaissance et réforme mauriste (1501-1792). Les trois derniers siècles d’une abbaye bénédictine. Chez l’auteur, 2014, 319 p.

L’abbaye de Lagrasse est certainement l’un des sites les plus visités du département de l’Aude. Nombreux sont les érudits, les historiens et les archéologues qui se sont intéressés à ce prestigieux ensemble architectural et ont livré au grand public le résultat de leurs recherches. Toutefois, si le Moyen Age a été plutôt bien traité, certaines périodes sont demeurées dans l’ombre. C’était le cas, tout au moins jusqu’à aujourd’hui, de la période moderne. Madame Bénédicte Bousquet a heureusement pallié cette carence en consacrant sa thèse de doctorat à ces siècles troublés, marqués par le développement du protestantisme, les guerres de religion et le renouveau catholique.

En décernant le premier prix à Madame Bousquet, le Conseil général de l’Aude a distingué un travail universitaire d’une réelle valeur scientifique qui dresse un tableau très complet et bien argumenté de ce qu’était alors l’abbaye de Lagrasse, les transformations architecturales des bâtiments, la structure et l’évolution des modes de gestion du patrimoine. Mais l’apport essentiel de cette étude réside assurément dans l’intérêt porté à la communauté religieuse et aux hommes qui la constituent, à leur origine sociale, aux réseaux qu’ils entretiennent, à la manière dont ils s’intègrent dans le tissu social local, à leur implication dans la réforme mauriste ou à leur refus de celle-ci.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette publication qui répond à l’objectif premier du Prix des arts et des sciences Joseph Poux.