Chargement des événements

« Tous les événements

Rencontre avec la romancière Gaëlle Obiégly. Samedi 13 mai à 17h.

13 mai

| Gratuit


Dans le cadre des Rendez-vous de la librairie, la Maison du Banquet & des générations accueille l’écrivaine Hélène Gaudy, 
autour de son nouveau roman N’être personne (Verticales, janvier 2017)

Rencontre-débat-lecture

Gaëlle ObiéglyLa romancière Gaëlle Obiégly est née en 1971 à Chartres. Elle a fait des études d’art puis de russe. Son écriture tient de la poésie, du théâtre et du roman, faisant la part belle aux voix (de filles, de femmes, de valets, de bonnes, d’ouvriers, de bourgeois, d’amants…). Chaque prise de parole crée la surprise, dessine un espace nouveau, réjouit ou fait surgir une douleur ou un remords qu’on ne connaissait pas. Ce sont des installations textuelles qui nous plongent au cœur de la littérature, qui nous la font toucher du doigt. C’est très beau et plein d’humour. Elle collabore occasionnellement à des revues, notamment L’Impossible et Chroniques purple. Gaëlle Obiégly a été pensionnaire à la villa Médicis en 2014-2015.


QUELQUES OUVRAGES
Elle a publié dans la collection L’Arpenteur cinq romans dont Gens de Beauce (2003), Faune (2005), La Nature (2007). Elle est également l’auteur de Petit éloge de la jalousie (Folio, 2008). En 2011, elle a rejoint Verticales avec Le Musée des valeurs sentimentales, avant d’y publier deux ans plus tard Mon prochain. Elle collabore occasionnellement à des revues, notamment L’Impossible et Chroniques purple.


À PROPOS DE N’ÊTRE PERSONNE
« Je m’utilise comme si j’étais un instrument. De toute façon, je suis une toute petite partie d’un être immense et souvent je dis des conneries. C’est pour ça que je cherche à n’être personne. Ça me permet d’en dire moins. Ou plus, mais sans craindre pour ma réputation. »
Hôtesse d’accueil accidentellement enfermée un week-end entier dans les wc de son entreprise, la narratrice de N’être personne va endurer cette épreuve avec les moyens du bord (de la sagesse, du papier hygiénique, un stylo bic) en improvisant un cabinet d’écriture. Au gré de remémorations, apparemment chaotiques, elle se trouve peu à peu traversée par tous les âges de la vie.


N’ÊTRE PERSONNE, LA PRESSE EN PARLE

Gaëlle Obiégly ne donne pas de leçon, elle est au monde, tout entière à ce qu’elle fait, même enfermée dans une boîte en faïence. Capable de rire et de nous plier en deux, quand elle fait le poirier dans sa cellule, ou qu’elle accuse son chéri de ne pas être un vrai communiste parce qu’il l’engueule d’avoir perdu les clés de la voiture. Capable de transformer ses échecs en triomphes, de pleurer l’absurdité de l’absence des défunts. Et surtout, extralucide sur son travail d’écriture dont le seul dessein est de « saisir des poissons et les rendre au flux qui les garde vifs ».
Grande est l’envie de citer tous les aphorismes qui jaillissent de son texte si personnel. Il faut le lire avec un crayon, pour souligner chaque signe qu’elle envoie, et les garder au chaud en soi. Riche et précieux, N’être personne est un livre qui permet d’être quelqu’un.
Marine Landrot , Télérama, janvier 2017

Détails

Date :
13 mai 2017
Prix :
Gratuit

Lieu

Ancienne boulangerie de l'abbaye de Lagrasse, partie publique
4 rive gauche BP4, Lagrasse, 11220 France

Organisateur

Association Le Marque-Page / Maison du Banquet & des générations
Téléphone :
04 68 91 46 65 ou 04 68 32 63 89
Courriel :
Site Web :
www.lamaisondubanquet.fr